Bonjour amis(es) motoneigistes,

Bientôt ce sera le congrès annuel de la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec. Viendra ensuite le Salon des sports motorisés à Drummondville. La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) et la Fédération Québécoise des Clubs Quads (FQCQ), sont fières de s’unir pour lancer la toute première édition du SALON NATIONAL QUAD-MOTONEIGE qui se tiendra les 21, 22 et 23 octobre 2016 au Centrexpo Cogéco Drummondville. Afin de bien profiter d’une belle saison de motoneige, il faut deux choses essentielles : soit la neige, bien entendu, et de beaux sentiers, bien balisés et bien entretenus. Pour réussir à atteindre ces deux objectifs, votre Club de motoneige n’a pas encore réussi à se procurer de canons à neige en quantité suffisante pour entretenir les quelques 290 kilomètres de sentiers de son territoire.

Par contre, les bénévoles de votre Club ont œuvré depuis la fin de la saison dernière à entretenir les équipements, les réparer, et les préparer en vue d’une longue saison de motoneige. Ils ont préparé la signalisation, parcouru les sentiers dans le but de les améliorer, mais surtout,  ils ont peiné à trouver des solutions pour contourner des droits de passage perdus.

La perte de droits de passage est la pire crainte de vos bénévoles. Cela signifie négocier et convaincre  de nouveaux propriétaires, bûcher, débroussailler, aplanir, récupérer la signalisation des secteurs où des droits de passage ont été perdus, installer de nouveaux ponceaux quand ce n’est pas un pont,  selon des normes environnementales de plus en plus strictes  et des coûts de plus en plus élevés. Les droits de passage ne sont pas des acquis, ce sont des prêts fait par des individus, des entreprises, des municipalités, des organismes gouvernementaux pour ne nommer que ceux-là.

Il faut être sensibilisé au fait que les gestes posés dans et hors sentiers influencent grandement la pérennité de nos sentiers et  les coûts d’opérations des clubs de motoneige. Ultimement,  les pertes de droits de passage amènent à fermer potentiellement certains tronçons,  voire même certains secteurs.

Merci de prendre soin de nos bénévoles en leur facilitant la tâche. Bonne et longue saison de motoneige, et surtout, soyez prudents  en tout lieu.

Nous ne souhaitons surtout pas que vous deveniez une statistique.

  

Président